Auteur : pixcard

Les différentes étapes d’une collaboration avec pixcard – part 2

Le mois précédent nous avions vu les premières étapes du processus de création d’une pixcard et de sa production de masse. Nous avions développé ce qui se passait lors du premier contact, puis lors de l’échange avec votre référence technico-commercial de chez pixcard, nous avions ensuite abordé la partie configuration et enfin les éléments nécessaires au lancement de la production.

A la suite de ces étapes, la production de votre commande est lancée sur notre chaîne de production basée en Chine, il vous faut maintenant attendre l’expédition de celle-ci, mais que ce passe t-il pendant ce temps au niveau de notre chaîne de production ?

Pourquoi la Chine ? Nous avons choisi ce pays après avoir envisagé toutes les options possibles (production en France, production dans un autre pays de l’UE, …). La Chine est le pays qui nous permet d’avoir le meilleur rapport qualité prix, et la meilleure réactivité malgré le temps d’acheminement de la commande jusqu’en France et malgré le coût du fret aérien. Ce pays propose  bien sûr toutes les certifications nécessaires à la conformité des produits aux normes de l’UE. Notre chaîne de production bien qu’autonome, est en collaboration étroite et permanente avec nous, nous connaissons nos interlocuteurs et nous avons une relation privilégiée et prioritaire avec eux de par le volume d’affaire que nous représentons pour eux.

5. Impression : la première étape de la réalisation de votre commande est l’impression de vos fichiers graphiques sur le papier ou carton choisi pour composer vos plaquettes. Les fichiers sont imprimés sur de grandes feuilles cartonnées sur une seule face (sauf exception), c’est pourquoi les gabarits que vous nous fournissons sont une reproduction en éclaté de toutes les faces de votre plaquette.

6. Configuration des composants électroniques : en parallèle, nous assemblons les composants électroniques selon vos besoins, ainsi nous plaçons sur la carte mère l’écran de la taille souhaitée, la mémoire prévue, le nombre de boutons et les différentes éventuelles options supplémentaires (prise jack, capteur de mouvement etc)

7. Façonnage : c’est l’étape la plus délicate et c’est là que se situe une grande partie de notre savoir faire. Les feuilles cartonnées sont repliées sur elles mêmes selon un schéma précis, les composants électroniques sont insérés dans ce pliage et différentes parties sont collées entre elles pour donner à la plaquette sa forme finale, assurer sa rigidité et sa solidité, ainsi que la protection des composants électroniques et leur positionnement adéquate.

8. Chargement et transfert des fichiers vidéo : une fois la plaquette finalisée, il reste à la connecter à nos ordinateur par le biais de son port USB, cette opération a trois objectifs, tout d’abord s’assurer du fonctionnement parfait de la plaquette, charger sa batterie au maximum et y transférer les fichiers média que vous nous aurez fournis.

 

 

9. Emballage : une fois le produit totalement opérationnel, il va être emballé individuellement avec un papier mousse protecteur puis placé dans les cartons pour l’expédition dans vos locaux, le plus grand soin est apporté à cette étape car l’acheminement en fret aérien n’est pas sans risque pour la marchandise, il est donc essentielle qu’elle soit conditionnée au mieux.

10. Expédition : à ce niveau là nous reprenons contact avec vous. l’expédition se fait par le biais du transporteur DHL qui est à notre avis le plus rapide et le plus efficace pour l’international. Dès que la marchandise est remise à ce prestataire il lui est attribué un numéro de colis que nous vous transmettons immédiatement et qui vous permet de suivre la progression de votre commande directement par le biais du site de DHL. La livraison se fera entre 3 et 6 jours après la remise de la commande au prestataire et une fois les formalités douanières accomplies.

11. Passage en douane : nous prenons totalement en charge cette opération. Nous sommes rodés à ces formalités et notre société possède toutes les caractéristiques nécessaires pour ce faire (numéro EORI, enregistrement auprès des douanes, nomenclature à utiliser pour nos différents produits etc). Ces formalités sont normalement très rapides sauf en cas de contrôle approfondis, ces contrôles sont aléatoires et décidés par les douanes elles-mêmes, il s’agit pour eux d’ouvrir les colis et de vérifier précisément ce qui s’y trouve alors que sur un passage normal ils se fient simplement aux documents fournis. Un contrôle approfondi peut rajouter jusqu’à trois jours au temps de livraison. Ils sont peu fréquents mais absolument imprévisibles. Nous vous tiendrons informer de toutes les étapes de ces formalités en temps réel.

12. Réception : votre commande arrive enfin chez vous, vous allez pouvoir la déballer et en apprécier la qualité, chaque plaquette est livrée avec un câble, vérifiez bien que le compte y est.

13. Feedback : Une fois que nous aurons détecté que votre commande a bien été réceptionnée, votre référent vous rappellera pour faire un point avec vous sur l’ensemble du processus et bien sûr savoir si vous êtes satisfait de vos produits mais aussi du service que nous vous avons offert. N’hésitez pas à ce stade à nous faire part de vos remarques positives car cela fait toujours plaisir et bien sûr négatives afin que nous puissions encore améliorer notre service.

 

 

 

Les différentes étapes d’une collaboration avec Pixcard

Vous souhaitez créer une plaquette vidéo,  vous avez contactez des prestataires, voici les différentes étapes que nous vous proposons si vous choisissez de travailler avec Pixcard.

  1. premier contact : vous avez tapez “plaquette vidéo, “brochure vidéo” ou encore “flyer vidéo” sur google et les résultats qui apparaissent vous proposent une dizaines de prestataires. Passé les deux ou trois annonces adwords vous remarquerez que Pixcard est le premier ou le second en référencement naturel, ce qui est déjà un gage de crédibilité car comme vous le savez, google affiche les résultats en fonction de la pertinence des sites liés à une recherche précise, nous pouvons donc dire que pixcard est légitimé par google :)). Une fois sur le site vous pourrez voir la gamme de produits que nous proposons, des descriptifs précis, une méthodologie pour la conception de votre projet, un FAQ très complet et notre charte qualité service. Une fois arrivé sur la rubrique contact, un petit formulaire vous permet de faire une demande de devis très générique ou plus précise, afin que nous puissions répondre au mieux et au plus vite à vos attentes. Notez que vous pouvez demander qu’un commercial vous rappelle, si vous inscrivez oui dans cette case, vous serez recontacté au plus vite par un technico-commercial qui pourra vous conseiller et vous aider à travailler votre configuration. Une fois votre demande envoyée vous recevrez dans les 24h un mail avec les informations suivantes :
  • notre grille de tarifs indiquant le prix unitaire de vos pixcard en fonction de la quantité et de la taille de l’écran, et toutes les options possibles
  • une présentation du concept pixcard avec tout ce qu’il y a à savoir dessus, nos références, des précisions sur le fonctionnement etc.
  • un devis précis sur votre demande en particulier si vous en avez notifié une par le biais du formulaire
  • un lien vers nos FAQ qui répondent à toutes les questions que vous pouvez vous poser sur nos produits, notre société, notre process etc
  • nos coordonnées

2. Devis et contact avec un technico-commercial : suite à la réception de ce premier mail, vous recevrez un appel au plus tard 48h après l’envoi, de la part de l’un de nos conseillés, pour nous assurer que vous avez bien reçu tous ces éléments. Ce sera l’occasion pour vous de poser toutes les questions que vous souhaitez, n’hésitez pas. Si vous ne répondez pas, un message vous sera laissé avec le numéro de téléphone direct de votre référent chez Pixcard que vous pourrez recontacter à tout moment

3. Configuration de votre pixcard : c’est une étape très importante car vous allez investir sur un produit qui doit répondre à une problématique précise de manière optimale. Votre référent technico-commercial pixcard a un rôle de conseil important à jouer à cet étape. Connaissant et maîtrisant parfaitement le produit il saura vous informer sur chaque option possible et vous aider à les choisir. Si vous avez déjà une idée claire de ce que vous souhaitez, il n’hésitera pas à être force de proposition pour améliorer encore votre projet global. Prenez le temps d’écouter ses conseils, c’est un expert !

4. validation des éléments de pré-production :

  • fichiers graphiques : une fois la configuration établie, il vous faudra nous fournir vos fichiers graphiques. Nous vous aurons au préalable envoyé un gabarit correspondant précisément à votre demande, votre graphiste pourra travailler directement dessus en prenant soin de respecter les prérogatives transmises par votre référent pixcard. Une fois ces fichiers reçus, il sont retransmis à notre chaîne de production pour validation et un BAT est émis. Il vous restera à le valider. Notez que nous pouvons prendre en charge la création de votre graphisme, dans ce cas un de nos graphistes rentrera en contact directement avec vous et travaillera sur cette partie jusqu’à ce que vous soyez satisfait.
  • fichiers vidéo : la vidéo peut être envoyée un peu plus tard car elle est insérée dans les pixcards une fois le produit fini, c’est la dernière étape de la production de votre commande. Votre référent vous transmettra aussi les caractéristiques que doivent respecter les vidéos en terme de format, définition etc, et ce toujours en fonction de votre configuration.
  • règlement : nos CGV requièrent un règlement de la totalité à la commande et ce car notre fond de roulement ne nous permet pas de faire l’avance des différents matériaux qui composent les pixcards pour toutes les commandes que nous traitons en simultané. Il est cependant possible de fonctionner avec un acompte au cas par cas, vous pourrez en discuter avec votre référent.

Les prochaines étapes seront développées dans un futur article, à suivre ….

 

Un exemple de réalisation

La galerie des services : Un exemple de réalisation

 

Voici un exemple de réalisation un peu complexe et toutes les phases du process qui ont abouti à la satisfaction de notre client, commanditaire de cette création. Cet exemple illustre parfaitement les capacités d’adaptation et le potentiel de création sur mesure de pixcard.

Nom du projet : La galerie des services

Le client : La galerie des services est un GIE, les pixcards créées avaient pour but de promouvoir la mise à disposition en location de locaux commerciaux à l’intérieure d’une nouvelle galerie marchande en phase finale de construction, auprès de grandes enseignes type prêt-à-porter, téléphonie etc.

Commande : 200 pixcards

Spécificités :

  • format sur mesure 17 x 24 cm
  • impression quadri
  • pelliculage mat
  • écran 7 pouces en page 2
  • 16 pages souples intérieur
  • compartiment d’accueil d’une clé USB en page 3
  • mémoire 256 Mo
  • 3 boutons (volume + et – et un bouton play/pause)
  • 1 clé USB logotée de 1 Go insérée dans la brochure

Les contraintes techniques :

  • Nous avons rencontré une contrainte concernant l’interrupteur magnétique. Il faut savoir que l’une des caractéristiques de toute plaquette vidéo est le lancement de la vidéo à l’ouverture de celle-ci. Il est bien sûr possible de neutraliser cette fonction et de rajouter un bouton ON/OFF qui permettra au lecteur de lancer la vidéo quand il le souhaite. Cela peut être utile dans le cas d’une plaquette étoffée avec de nombreux éléments textes ou plusieurs pages comme c’était le cas de notre projet, pour laisser le temps au lecteur de parcourir l’ensemble du contenu texte sans être parasité par la vidéo. Cependant ça n’était pas le choix de notre client ici. Le bouton ON/OFF est aussi utilisé pour les plaquettes sans rabat où il devient de fait indispensable. Dans tous les autres cas, le lancement de la vidéo se fait par le biais d’un interrupteur magnétique qui fonctionne comme ceci :

Un petit aimant est inséré dans le cartonnage de la plaquette vidéo (le plus souvent entre la couverture et la page 2) et vient se connecter à une partie de la carte mère qui est le plus souvent sous la page 3 (pour un écran à droite lors de l’ouverture). La déconnection de ces 2 éléments l’un de l’autre entraîne la mise en route des composants électroniques et de fait la lecture de la vidéo.

L’interrupteur magnétique a pour autre avantage de permettre à la plaquette vidéo de rester fermer même si elle est placée dans une mallette ou autre et ainsi de ne pas vider sa batterie.

 Dans le cas de notre projet l’épaisseur des 16 pages papier rendait l’utilisation de l’interrupteur magnétique plus difficile et nous avons dû utiliser un composant plus puissant de d’habitude pour que la plaquette reste fermée et que la vidéo ne se déclenche pas de manière intempestive.

  • Le compartiment pour la clé USB : Il a été créé avec une mousse dense facile à sculpter. il devait être suffisamment épais pour assurer une bonne rigidité à l’ensemble mais suffisamment fin pour permettre d’attraper la clé sans difficulté.

La clé en elle même a été logoté par nos soins, nous y avons inséré les fichiers fournis par notre client puis nous l’avons placé dans chaque plaquette vidéo.

voici le résultat en image :

  • Le livret 16 pages : la contrainte principale était de le solidariser de manière calibrée et robuste à la plaquette vidéo. Nous avons dans un premier temps penser à le fixer par la tranche, cependant la surface de fixation étant réduite, nous prenions le risque de voir le livret se détacher à force d’utilisations. Nous avons donc élaboré la stratégie suivante : création d’un livret de 20 pages. les 16 premières pages imprimées avec les fichiers graphiques fournis par notre client pour le livret 16 pages. Les page 17 et 19 ont été perforées à la forme du compartiment de la clé USB en page 4 de la plaquette video. La page 18 a été collée à la page 19 et la page 20 a servi de surface de fixation avec la page 4 de la plaquette. Ainsi notre livret a été totalement solidarisé à la plaquette et de manière invisible en faisant précisément correspondre ses bords à ceux de la plaquette.

voici une illustration pour mieux comprendre : 


  • Les délais : nous disposions de 20 jours à réception des fichiers graphique pour créer, produire et livrer 200 plaquettes vidéo. Le délai a été tenu avec 2 jours d’avances

Le produit ainsi façonné a donné entière satisfaction à notre client, voici le résultat final en image :

La carte de visite vidéo par Pixcard

La genèse du  concept pixcard c’est avant tout la plaquette vidéo, une plaquette commerciale permettant de présenter une société, un produit ou un service à l’aide du support vidéo, qui au vu des statistiques de fréquentation de sites internet comme youtube, devient le média non seulement standard mais surtout incontournable.

Nous avons vu de nombreuses déclinaisons possibles du concept pixcard au cours de nos derniers articles, des différentes utilisations de la plaquette vidéo en elle-même en passant par la déclinaison en box (pixcard box), voyons maintenant une utilisation spécifique du concept dans un format particulier : la carte de visite ou namecard.

 

Présentation

la carte de visite vidéo ou video namecard a un format de 9,1 cm de large x 5 cm de haut x 0,86 cm d’épaisseur. Son écran est un 2,4 pouces soit 3,55 cm de haut pour 4,75 cm de large. Elle possède un haut parleur 2 watt, un plug mini USB et une mémoire de 128 Mo d’origine, que l’on peut accroître en fonction des besoins. Comme toutes les pixcards et toutes les plaquettes vidéo en générale, elle est fournie avec un câble USB qui permet à la fois de la recharger et d’accéder à sa mémoire interne.

Il existe 3 façons de la présenter :

  • Avec un rabat à gauche, l’écran se situe alors sur la “page” 3 de la carte, il sera déporté à droite ou à gauche pour laisser de la place au haut-parleur. Une carte de visite vidéo pour laquelle on aurait choisi de ne pas mettre de haut-parleur pourrait avoir un écran au centre. Dans cette configuration, la carte ouverte a donc des dimensions de 19,06 cm x 5 cm. L’ouverture du rabat déclenche la lecture de la vidéo

 

  • Avec un rabat en haut. La carte s’ouvre donc ici comme un calendrier traditionnel, ses dimensions ouvertes sont de 9,1 cm x 10,86 cm. La encore l’ouverture du rabat provoque la mise en route de la vidéo. L’écran peut aussi être au centre si le haut-parleur est absent.

 

  • En switch. La carte est alors façonnée un peu comme une boîte d’allumettes, une petite languette à droite permet de l’ouvrir. le tirage sur la languette provoque la sortie d’un bloc de chaque côté de la carte. le bloc de gauche contient l’écran, celui de droite le haut-parleur et de la place pour du graphisme puisque là encore, le haut-parleur est placé à l’intérieur du façonnage. La sortie des blocs enclenche la lecture de la vidéo. Cette configuration en switch est originale, elle a pour avantage un effet de surprise intéressant, elle est cependant un peu plus fragile que les deux autres.

Quelles informations sur une video namecard ?

 

Une carte de visite traditionnelle regroupe traditionnellement les informations suivantes : au recto le logo et nom de la société, voire un slogan, au verso les nom, prénom, du propriétaire, coordonnées téléphoniques, adresse email, voire postale, description de l’activité ou liste de produits ou services. Sur une carte de visite vidéo, ces informations sont bien sûr de rigueur. La page 1 sera dédiée principalement au logo et/ou au nom de la société. la page 2 (ou le bloc de droite pour un switch) ou la page 4 sera dédiée aux informations du propriétaire (verso d’une carte de visite traditionnelle). Dans le cas où la page 4 regroupe ses informations, la page 2 pourra être un peu plus descriptive sur l’activité et les produits de la société du propriétaire.

Quand à la vidéo il sera pertinent de la faire assez courte et impactante. Le format de la namecard ne permet pas l’insertion de bouton, notamment pour le volume, il faudra donc éviter d’axer la vidéo sur un discours informatif, il est préférable de faire une présentation en images de la société ou des produits avec un fond musical, quitte à intégrer du texte dans la vidéo.

Véritable intérêt ou gadget ?

Le débat a lieu d’être, une carte de visite se donne normalement à la suite d’un entretien au cours duquel on a pu présenter plus ou moins efficacement les activités de son entreprise, dans ce cas là il est peut-être préférable de laisser une plaquette vidéo avec un écran beaucoup plus conséquent à son interlocuteur. La carte de visite vidéo sera alors un peu de trop. Les échanges de carte de visite peuvent aussi se faire lors de rencontres événementielles, soirées, meetings etc. l’épaisseur de la carte de visite vidéo la rend un peu moins pratique à transporter en quantité et peut aussi incommoder le destinataire dans le contexte d’une soirée par exemple. Enfin elle peut être perçue comme un peu ostentatoire.

Mais quel impact !!! encore peu répandue, elle ne manquera pas de surprendre votre interlocuteur et de positionner votre image comme s’inscrivant dans l’audacieux et l’original. En fonction de votre activité, elle peut être un vecteur d’image puissant et différenciateur. Elle est virale, de part son originalité, elle sera montrée à d’autres personnes à coup sûr.

La carte de visite vidéo est donc un produit particulier, donc le coût reste à considérer en comparaison d’une carte de visite classique, mais dont l’impact est sans comparaison. La réflexion quant à sa mise en place dépend donc de nombreux facteurs qui devront être considérés au cas par cas en fonction des objectifs, de l’activité et de la politique marketing de votre entreprise.

 

Pixcard VR – un pas de plus vers l’avenir

Il est désormais possible d’intégrer le concept de réalité virtuelle à vos plaquette vidéo pixcards. Mais que faut-il exactement entendre par là ? on parle de VR (virtual reality), de vidéo 360°, de vidéos interactives de réalité augmentée, les termes sont variés, petit tour d’horizon de ces nouvelles façons de manipuler la vidéo :

Définitions

  • La réalité virtuelle est un concept qui permet de simuler la présence physique de l’utilisateur dans un environnement artificiel créé de toute pièce par des programmeurs. L’utilisateur peut interagir avec cet environnement et le parcourir à sa guise.
  • Une vidéo 360° est une vidéo permettant au spectateur de vivre une expérience immersive en ayant la possibilité de changer la vue de la vidéo et de se positionner sous tous les angles qu’il souhaite. l’action sur la vidéo se fait à l’aide d’une souris sur un ordinateur ou d’une pression tactile sur une tablette ou un smartphone, voire avec l’utilisation d’un sensor de mouvement sur ces derniers supports. La vidéo 360° est donc la base de la réalité virtuelle, mais il faut faire une distinction entre un environnement créé artificiellement (exemple : promenade dans une pyramide au temps de l’Egypte ancienne) et un environnement réel, capturé par une caméra 360° (exemple : visite du louvre tel qu’il est aujourd’hui)
  • La réalité augmentée est la superposition d’éléments virtuels sur des éléments réels visionnés par le biais d’un appareil de capture type smartphone, tablette ou système caméra et écran dédié. La réalité augmentée peut être interactive ou non, la base de son fonctionnement est cet ajout d’éléments. Un exemple peut être la superposition des indications d’un GPS (flèches sur la route etc) directement sur le parebrise de votre voiture.

Il est possible de coupler réalité augmentée avec réalité virtuelle si la vidéo 360° est à la base la capture d’un environnement existant.

Applications pixcard

Concrètement les plaquettes vidéo pixcard permettent aujourd’hui l’utilisation d’une vidéo 360° avec une fonction tactile pour la navigation.

voilà ce que ça donne :

On peut donc parler de réalité virtuelle (VR) dans le sens où il y a immersion du spectateur dans un environnement sur lequel il peut agir en terme d’angle de vu, même si l’environnement présenté sera en général réel et capturé par une caméra 360°

  • Les applications sont multiples, mais la plus évidente concerne le secteur de l’immobilier. Faire visiter un bien sans y être devient d’une facilité extrême et une expérience vraiment plaisante pour le spectateur. Il est d’ailleurs possible d’envisager une production de pixcard sans vidéo insérée dans un premier temps pour une agence immobilière qui sera ensuite libre d’insérer la vidéo du bien plébiscité par son client à un moment donné. Le client potentiel repart avec une plaquette de la maison de ses rêves et la possibilité de la visiter à l’infini et de partager avec son entourage. On peut imaginer plusieurs vidéos placées dans la mémoire de la plaquette, avec par exemple une visite du rez de chaussée, une visite du jardin, une de l’étage, On passera de l’une à l’autre grâce aux boutons physiques ou tactiles mis en place lors de la création du support
  • Une autre application peut être la présentation d’une société et notamment de ses outils de productions et de ces locaux, quoi de mieux pour convaincre un investisseur ou un gros client que de lui présenter son savoir faire au cours d’une expérience immersive lui permettant de voir chaque détail de vos atouts ?
  • Dans le même esprit on peut imaginer la présentation de tout lieu (parc d’attraction, salle des fêtes, complexe hôtelier etc) dans une démarche auprès de CE par exemple.
  • La présentation d’un produit comme une voiture, un bateau avec la possibilité de se retrouver à la place du conducteur et de voir l’intérieur sous tous ses aspects, ou encore de faire le tour du véhicule en regardant chaque détail. Grâce au tactile il est aussi possible de faire tourner une image fixe du véhicule sous tous les angles et ainsi vraiment apprécier tous ses profils.

 

Il existe encore de nombreuses applications immédiates ou à venir pour ce concept qui n’en est qu’au début de son existence. Le principe de Pixcard c’est aussi de suivre les évolutions technologiques et de les intégrer à ses supports afin de rester à la pointe et de proposer des produits toujours plus innovants permettant de garder un temps d’avance sur ses concurrents.

 

Brochure vidéo : un concept sans limite … ou presque

La brochure vidéo est un concept extrêmement puissant puisqu’il permet d’intégrer un nombre d’information quasi illimité de part leur conversion au format numérique image, audio ou vidéo. De ce fait, les applications ne se limitent pas à la simple brochure commerciale mais ouvrent des perspectives vastes et diverses. Voici un petit topo non exhaustif de ce qu’on peut faire avec une brochure vidéo :

  •  Brochure commerciale : l’origine du concept bien sûr puisqu’il a été créé à la base pour supplanter la traditionnelle brochure papier 2 ou 3 volets. Présenter une entreprise, une activité, un service, un produit, devient très facile et très immergeant par le biais de ce support, le lecteur devient spectateur et se trouve projeté au coeur de l’information que vous voulez lui transmettre. La transmission de l’information est optimisée et de part même sa nature, le concept véhicule une image de modernité et d’innovation en plus des caractéristiques de ce qui est présenté par son intermédiaire.
  • Carte de visite : version miniature de la brochure commerciale, la carte de visite a pour but de donner les informations de contact essentielles. dans son format Name card, la brochure vidéo fait aussi office de carte de visite (écran 2,4 pouces, dimension 9 x 5 cm fermée). Elle permet d’afficher ces informations sur sa partie imprimée mais aussi de présenter sa société (ou soi même), par le biais d’une vidéo qui se lance à l’ouverture. Gadget sympathique ou carte de visite du futur, elle peut être perçue de différentes manières, tout dépendra donc de la façon dont le support est exploité, mais dans tous les cas elle aura un impact puissant.
  • Invitation : événement corporate, soirée prestige, lancement de produit, anniversaire d’entreprise etc, inviter vos convives en leur envoyant une brochure vidéo donnera assurément un impact puissant à l’évènement et valorisera aussi l’invité lui même. On optera pour un design sobre et une vidéo courte pour aller droit au but, consultez l’article consacré à ce sujet.
  • Carte d’anniversaire : souhaiter l’anniversaire d’une personne en vidéo met immédiatement au rebut la traditionnelle carte d’anniversaire signée par toute la famille ou les amis. Ici ils sont bien là, sur l’écran, en train de délivrer leur message. Un impact et un souvenir unique, d’autant que le petit mot et les multiples signatures restent tout à fait possible sur les parties dédiées qu’on intégrera dans le graphisme.
  • Faire-part (naissance, mariage …) : Les événements les plus importants dans une vie doivent s’inscrire quelque part, un faire-part est l’occasion de les communiquer et aussi d’en garder une trace. Imaginez un faire-part de naissance sur lequel on verrait évoluer le petit être nouveau né, à peine quelques jours après son arrivée dans ce monde, quoi de plus émouvant pour la famille et les proches. La brochure vidéo permet aussi de véhiculer un émotionnel fort, bien plus fort qu’une photo, statique de fait.
  • Signalétique, stop rayon : informer les clients qui passent devant un produit, démontrer de l’efficacité de celui-ci, expliquer son utilisation directement au consommateur juste au moment de l’achat, le stop rayon est une pratique courant de la grande distribution, la brochure vidéo y répond parfaitement. Un design sobre et sans rabat construit autour d’un écran 7 pouces sera idéal pour attirer l’attention sur vos produits. proposez ce petit plus à vos distributeurs et démarquez vous de la concurrence dans les rayons.
  • Packaging (pixcard box) : Depuis toujours l’emballage revêt 2 fonctions essentielles : protéger et informer. Avec la Pixcard Box la dimension informative est sublimée et devient essentielle. Imaginez un cadeau d’entreprise présenté dans un coffret qui à l’ouverture diffuse le message du PDG de la boîte, imaginez un produit high-tech dont la notice technique serait une vidéo lue par son emballage lui-même, les possibilités sont multiples, consultez l’article consacré à cette application.
  • Notice technique : expliquer avec du texte et des schémas c’est une chose, démontrer avec une vidéo en est une autre. La notice technique du futur c’est la brochure vidéo, retrouvez toutes les étapes de montage d’un appareil ou d’un meuble, naviguez parmi ces étapes grâce aux boutons ou à la fonction tactile, voyez exactement ce qu’il faut faire, les erreurs à éviter. Rien de plus efficace ! consultez l’article consacré à cette application de la brochure vidéo.
  • Objet publicitaire : quand la brochure vidéo devient un objet utile qui se transporte partout. Transformez votre brochure en un lecteur vidéo ou un cadre photo qui accompagnera vos prospect dans leurs voyages. L’objet publicitaire est une pratique ancienne mais toujours efficace qui associe l’image d’une marque à un service rendu, utile et gratuit. Utilisez la brochure vidéo à ces fins, rajoutez une finition cuir pour en faire un objet design autant qu’utile, les applications sont multiples, consultez l’article que nous leur avons consacrées.
  • Guide de visite : city tour, musée, site archéologique, pas toujours facile pour les visiteurs de suivre l’explication d’un guide surtout quand elle n’est pas dans leur langue maternelle. La brochure vidéo peut pallier à ce problème. Préparer une vidéo en plusieurs langues, segmentez la en fonction des étapes de la visite, prêtez la brochure au visiteur, il n’aura plus qu’à sélectionner la partie où il se trouve et écouter les explications de votre guide virtuel dans sa langue de prédilection, le tout à l’aide d’écouteurs branchés sur la prise jack de la brochure … oui c’est possible !
  • Présentation (bilan, résultats) : présenter les résultats d’un exercice à ses actionnaires à l’aide d’une brochure vidéo est une façon idéale de valoriser l’activité d’une entreprise. Actionnaires, cadres dirigeants, investisseurs, tous seront séduits par le support et l’expérience immergeante d’une telle présentation.
  • Souvenir : Vous avez une activité de tourisme, vous proposez une expérience extrême (saut en parachute, élastique, circuit automobile etc), alors vous proposez certainement à vos clients de repartir avec une vidéo de leur expérience, que vous leur laissez en DVD, un support obsolète et vieillissant qui demande un lecteur, une télévision … optez pour une brochure vidéo c’est permettre à votre client de revivre son expérience autant de fois qu’il le souhaite on ne peut plus facilement, c’est lui permettre d’emporter avec lui son expérience et de la faire partager à ses amis, à ses collègues etc, tout en véhiculant partout votre image. Exit le DVD so 1990’s ! la brochure vidéo c’est l’avenir mais aussi le présent.
  • Réponse à un appel d’offre : La concurrence fait rage sur les marchés publics, lors des appels d’offre, la présentation reste un facteur déterminant pour l’organisme demandeur. Opter pour la brochure vidéo c’est ne laisser aucune chance à ses concurrents au moins en terme de présentation et en terme d’informations fournies, aucun support papier ne peut rivaliser avec une vidéo.
  • Magazine : un magazine interactif, mélange de pages traditionnelle et de vidéo, l’alternative pour la presse dont les heures de gloires sont derrière depuis l’avènement d’internet et du numérique. Un magazine 2.0 qui parle à ses lecteurs et les transforment là aussi en spectateur.

Ainsi s’achève ce petit tour des utilisations que l’on peut faire d’une brochure vidéo, plusieurs articles seront à venir pour détailler chacune d’elles et d’ici là, il en émergera certainement de nouvelles.

Quand la brochure vidéo devient plus qu’un consommable

La brochure vidéo, quelque soit sa qualité, reste à la base un produit consommable. A l’instar d’une brochure commerciale classique ou d’une carte de visite, c’est un produit que l’on donne à un prospect, qui, à terme a pour vocation d’être rangé dans un coin ou jeté. S’il est conservé ça sera simplement parce qu’il représente une certaine innovation technologique à laquelle on peut avoir envie de se référer plus tard. Triste fin présumée donc pour un produit de cette qualité, même s’il aura dans tous les cas amplement rempli son office avant de disparaître.

Et si la brochure vidéo devenait un objet utile, réutilisable, dont on peut se servir pour une utilisation personnelle et qui a un réel intérêt au delà de son rôle informatif ? C’est tout à fait possible, on peut l’envisager sous forme d’album photo numérique ou encore de lecteur audio et vidéo portable par exemple, les marques peuvent donc envisager de faire d’une pierre deux coups en proposant non seulement une information sur un support ultra novateur, mais en offrant par la même occasion un goodies utilisable par la cible, et qui aura pour intérêt de lui remémorer la marque à chaque utilisation.

L’utilisation de la brochure vidéo comme lecteur, qu’il soit de photos ou de vidéo, est très facile puisqu’elle possède d’origine toutes les fonctions nécessaires à cette utilisation, à savoir :

  • Possibilité de recharger indéfiniment le support par le biais du câble USB fourni avec chaque brochure.
  • Possibilité d’accéder à la mémoire de la brochure et d’y placer le contenu souhaité par un simple copier/coller en la branchant sur n’importe quel ordinateur toujours par le biais du câble USB fourni.

Dès lors, rien ne s’oppose plus à cette utilisation dérivée si ce n’est la solidité du support. En effet la brochure reste faite de carton qui, même s’il est pelliculé et ainsi plus résistant notamment aux projections d’eau, reste une matière fragile et qui s’abîme sur la durée.

Finition cuir

Mais là encore il existe des solutions et en particulier la finition cuir. Il est en effet possible de recouvrir la brochure d’un revêtement cuir ou simili qui aura deux effets immédiat :

  • lui donner beaucoup plus de solidité et de résistance au temps et aux manipulations
  • lui donner un aspect haut de gamme très prononcé.

 

La brochure ainsi finalisée devient dès lors un objet design tendance qui en plus de remplir sa fonction informative première devient utile sur la durée et devient aussi très esthétique.

Il faudra bien évidemment penser les fonctions de bases par rapport à l’utilisation à laquelle est destinée la brochure. Pour un album photo, on prendra soin d’intégrer un bouton lecture/pause pour le mode de défilement des photos en diaporama, et aussi deux boutons back et next pour pouvoir passer manuellement d’une photo à l’autre.

Pour un lecteur vidéo on utilisera play/pause, back et next et les boutons volume + et – mais aussi une autre option très utile à ce niveau là :

Prise jack

En effet on aura la possibilité d’intégrer une prise jack à la brochure, afin de pouvoir y coupler des écouteurs et ainsi profiter de son visionnage en toute sérénité, de manière optimale et sans déranger les personnes qui se trouvent autour (idéal dans les transports en commun par exemple). Les boutons volumes + et – seront alors très utiles pour faire varier le volume sonore de la vidéo en visionnage directement dans les oreilles du spectateur.

Impression

Le marquage de la brochure finition cuir se fera plutôt en gaufrage qu’en impression ou alors avec une couleur à chaud. Ces deux processus ressortent beaucoup mieux sur le cuir qu’une impression encre classique et contribuent à l’effet haut de gamme du produit.

La brochure vidéo se dote donc de nouvelles possibilités ce qui en fait un objet encore plus incontournable pour la promotion d’une marque, d’un produit ou d’un service, offrant dès lors à celui qui la reçoit la possibilité d’une utilisation sur la durée pour son plaisir personnel, ce qui va créer une relation de proximité avec la marque à l’origine de la conception de la brochure.

Plus que jamais un produit de communication d’avenir, la brochure vidéo devient désormais un véritable objet publicitaire.

 

 

Innovation Pixcard : La video box

Issu directement d’une déclinaison de la plaquette vidéo, le coffret vidéo ou video box ouvre encore plus le champ des possibles en terme de marketing multimédia et ouvre le concept à l’immense domaine du packaging.

La video box, qu’est-ce que c’est ?

Imaginez une box, elle peut être carrée, rectangulaire, ronde, hexagonale, peu importe la forme, elle s’adaptera précisément à vos besoins. Cette boîte est à vos couleur, imprimée sur toutes ses faces avec vos logos, vos textes, vos images, bref le design graphique que vous aurez fait créé spécialement pour elle. Vous ouvrez le couvercle et alors que vous découvrez le cadeau d’entreprise que vous y avez placé, bien calé dans un compartiment fait sur mesure pour lui, l’écran intégré dans le couvercle se met en route. démarre alors une vidéo du PDG de votre compagnie, expliquant pourquoi il est fier de remettre ce présent à vos clients les plus fidèles, détaillant l’excellent bilan de l’année et les remerciant pour leur participation dans cette performance. Vous savez dès lors que ces client, destinataires de ce présent, sont fidélisés pour encore quelques années …

 

La vidéo box apparaît donc comme ce qui se fait de mieux en terme de packaging pour le cadeau d’entreprise, le positionnement high tech et immergeant de l’expérience en font un support unique et qui produira à coup sûr un effet détonnant. Mais ce n’est pas la seule application possible évidemment. Emballé un produit technologique haut de gamme avec la possibilité d’avoir un mode d’emploi en vidéo intégré dans le coffret de l’objet est une idée qui reste fortement à développer et qui sera donc les premiers temps un avantage concurrentiel non négligeable. Les possibilités étant tellement vastes, il ne reste qu’à faire fonctionner votre imagination pour trouver de nouvelles applications à ce concept révolutionnaire.

Quelles possibilités en terme de configuration ?

Les possibilités en terme de configuration sont les mêmes que pour les plaquettes vidéo, auxquelles il faut rajouter l’aspect 3D de l’objet.

 

  • Le format intègre donc maintenant 3 dimensions, attention de bien évaluer la hauteur pour que le coffret soit parfaitement adapté à l’utilisation que vous voulez en faire. Si vous le configurez pour présenter un cadeau d’entreprise par exemple un stylo, n’optez pas pour une hauteur supérieure à 5 cm.
  • la taille de l’écran reste un des points les plus importants dans la réflexion. Il faut intégrer le coût final de l’objet sur lequel elle impacte beaucoup, le format de la box bien évidemment et le ratio entre la taille de l’écran et ce format afin d’avoir un rendu correct, un écran trop petit est en effet un désavantage le rendu sera directement en lien avec ce format. par exemple un écran 5” sur un format A5 rend très bien, alors que sur un format A4 il sera un peu petit.
  • La mémoire de la video box sera liée à la durée de la vidéo et éventuellement à sa résolution, qui elle, dépend de la taille de l’écran. Le standard varie entre 128 Mo pour les écrans de 2,4 à 5” et 256 Mo pour les écrans de 7” et plus ce qui permet de d’intégrer environ 20 minutes de vidéo.
  • Le nombre de boutons : c’est un choix stratégique important, le nombre de boutons peut être déterminé par le nombre de vidéos qui seront placées dans la mémoire, car ils permettent essentiellement de basculer de l’une à l’autre ou de mettre sur pause puis de reprendre celle qui est en cours de lecture, il faut aussi envisager les boutons de volume + et -. Pour une utilisation comme packaging de cadeau d’entreprise je ne vous conseille pas l’utilisation, de bouton, le packaging doit être le plus sobre et efficace possible (il faut bien sûr prendre en compte l’image de la société qui peut tout changer) et la vidéo assez courte et unique, ne nécessitant donc pas d’être mise sur pause. Mais comme nous l’avons dit, les possibilités étant très vastes, ces options restent à envisager en fonction de l’utilisation qui sera faite de la box.
  • Le compartiment : le fond de la box peut être aménagé comme vous le souhaitez. Il peut être plat simplement, pour y mettre des documents par exemple ou un livret, ou il peut être formaté selon vos souhaits pour recevoir un objet : stylo, porte clé, montre, bijoux etc. Le compartiment sera créé dans une mousse compacte aux dimensions que vous souhaitez.

 

Voilà, vous avez tous les éléments pour vous faire une idée précise de ce que va pouvoir être votre coffret vidéo, une question, une hésitation ? contactez nos équipes qui vous éclairerons sur les points qui restent flous, sauront vous conseiller en fonction de vos besoins et vous feront un devis précis.

 

 

Pixcard application : la notice technique du futur

Ca y est vous avez acheté votre meuble, votre tondeuse, votre frigo … bref la chose dont vous aviez besoin. Il est là devant vous, dans son beau carton, bien emballé et soudain commence le moment où disparaît l’excitation de l’achat mais n’est pas encore apparu la satisfaction de l’utilisation ou de la mise en place, ce no man’s land du plaisir, l’angoisse de la ménagère et du bricoleur du dimanche, j’ai nommé : le montage. Pour certain c’est le frein l’absolu à l’achat, seulement levé par la disposition du papa ou du voisin habile de ses mains. Et c’est vrai que cette phase est toujours compliquée, en particulier à cause de cet outil abstrait, inexplicite, voire même incompréhensible qu’est … La notice de montage. Qui peut bien créer ce genre de document ? quelle est la perception de cette créature qui, dans l’obscurité de son bureau au fin fond d’un fjord suédois, a pu penser que les traits et les points qu’elle a griffonné sur un papier pourraient à un moment donné, aider un être humain à assembler des bouts de contreplaqués entre eux pour en faire un meuble ?

read more

Bien concevoir son invitation vidéo

Suite à notre article précédent sur l’utilisation des flyers vidéo comme support d’invitation voici quelques astuces pour en optimiser la conception.

 

Sobriété

 

L’un des maîtres mots pour une invitation standing digne de ce nom est la sobriété. La tendance est à l’épuration, que ce soit dans la décoration intérieure ou dans le design automobile, les lignes pures, les formes et les couleurs sobres sont plébiscités. Votre invitation doit s’inscrire dans ces tendances surtout si elle concerne un événement corporate. Il peut bien sûr y avoir des exceptions, si votre invitation concerne une galerie d’art pour une exposition pop art il est évident que le visuel doit être en accord avec le contenu de l’exposition, cependant dans la majorité des cas il s’agira de faire épuré. Sur la première page, le logo de votre société ou le nom de l’événement et la mention INVITATION en verni sélectif ou en argent à chaud donnent immédiatement le ton. Un design noir ou blanc reste très efficace pour ajouter une dimension solennelle au document.

Les différentes pages

 

la page 2 peut indiquer la date de l’événement si elle ne figure pas déjà en page 1 et s’agrémenter d’un graphisme en rapport. Ça peut être le devant d’un véhicule si l’événement concerne par exemple le lancement de ce véhicule, un logo, un dessin ou une photo illustrant la société organisatrice, le but de l’événement ou autre. On peut aussi l’utiliser pour retranscrire le texte de l’invitation qui peut en expliquer les motifs : “à l’occasion de ses 50 ans d’existence, la société X serait heureuse de vous recevoir … etc”. La aussi, l’utilisation d’un effet d’impression type encre à chaud est un plus à considérer. Il ne faut bien sûr pas oublier l’adresse du lieu qui trouvera toute sa place sur cette page, elle peut aussi éventuellement être reléguée en page 4 mais je conseillerai de regrouper l’ensemble des informations utiles (lieu date, heure, dress code si besoin etc) sur un même endroit.

La page 3 qui est celle de l’écran doit permettre autant que possible la mise en valeur de celui-ci et de son contenu vidéo. La vidéo en elle même doit être axée sur l’événement, le pourquoi de celui-ci etc, il faut éviter de partir sur une présentation de l’entreprise ou de produits quelconques, votre plaquette vidéo a un but ici : inviter une personne. Il faut se focaliser dessus. Le mot du président invitant en personne le destinataire de la carte me semble être très impactant. Il ne s’agit bien sûr pas de quelque chose de nominatif mais ne serait-ce que l’effort d’avoir créé une vidéo dédiée à cet effet est notable et sera certainement apprécié.

Il est bien sûr possible de mettre en place un teaser en lien direct avec l’événement, présentant par exemple un nouveau véhicule ou une collection de vêtements dans la mode, avec de belles images et un texte accrocheur, mais il est important de ne pas s’étendre. Je conseille une durée maximum de 2 minutes pour la vidéo voir 1 minutes pour un teaser.

De ce fait l’usage de vidéos multiples est déconseillé, On aura dès lors pas besoin non plus de mettre en place des boutons, à part éventuellement les boutons de volumes mais que je ne conseillerai qu’en cas de mots du président et intégrés de manière très discrète dans le design graphique.

La page 4 si elle ne contient pas les informations utiles doit rester vierge de texte et simplement relayer l’ensemble du design (épuré ou photo en trame de fond par exemple).

 

Conclusion
Voilà quelques conseils qui vous permettront de vous orienter dans la conception de votre flyer vidéo comme invitation. Il va de soi qu’aucune règle n’est pré-établies et que vous restez libre d’opérer comme bon vous semble en tenant compte de tous les éléments qui s’articulent autour de votre événement. Cette synthèse est tirée de notre expérience de conseil sur les nombreux travaux que nous avons déjà réalisé dans ce sens là, mais notre expertise peut tout à fait s’adapter au cas par cas et nous serons à même de vous accompagner dans la conception de votre pixcard “invitation” même si vous prenez une direction complètement différente de celle présentée ici.